HISTORIQUE DES COURS DE L’INDUSTRIE (à partir d’une étude effectuée par le musée des arts et traditions populaires)

 

1673  Les cours de l’industrie se sont implantées sur des terrains qui, au XVIIe siècle, faisaient partie du parc de la Folie Titon, pavillon de plaisance construit pour le directeur général des manufactures et magasins royaux.

1765 A cet emplacement du parc, succéda la manufacture royale de papiers peints Reveillon qui y installa son usine. 

1783 Le premier aéronef habité, ensuite dénommé « montgolfière », y décolle avec à son bord le physicien Pilâtre de Rozier et Giroud de Villette. Ce ballon avait été construit dans la manufacture, par Joseph-Michel et Jacques-Étienne Montgolfier et Jean-Baptiste Réveillon.

 

 

 

 

 

 

 

 

1789 En avril, les trois cents ouvriers de la fabrique se révoltent contre de nouvelles taxes et la saccag avant d'y mettre le feu, déclenchant ensuite la révolte de tout le faubourg Saint-Antoine. On considère généralement cet événement comme le point de départ de la révolution de 1789. 

 

1853 Avec ses associés, Heeckeren rachète les ruines de la Manufacture royale de papiers peints Réveillon. Il profita des subsides accordés à la construction des habitations ouvrières par le décret du 22 janvier 1852. En 1855, une part de cet argent fut attribué à Heeckeren pour réaliser un programme mixte d’ateliers et de logements pour artisans. Les premiers baux de location furent signés en octobre. Les immeubles érigés en 1855 par Heeckeren le long des trois cours successives sont constitués, en rez-de-chaussée, d'ateliers dévolus à l'artisanat du meuble et, aux étages, de logements ouvriers. La Cité de l'industrie répond parfaitement aux besoins des artisans mais, semble-t-il, ceux-ci ne sont pas autorisés à y résider avec leur famille.

1865 Heeckeren et Kennar vendirent l’ensemble le 29 avril à Henri Racault et Antoinette Krieger, sa femme.Puis en 1883, Racault lègue la cité à Claire Duluc, qui en 1942 la vend à Paul Jeammet, grand-père du dernier propriétaire privé.

 

Deux sites donnent d'autres détails:

celui de Denis Cosnard 

et celui de Peter Olson.

Merci à eux.

© 2018 by daniele gibrat, created with Wix.com

crédit photo nicolas guilbert et personnes diverses

  • Facebook Social Icon
  • Instagram